18 June 2024
Actualité Politique

« Sa réponse est une fumisterie » Deo Gratias Kindoho répond à Wilfried Léandre Houngbedji

  • 22 avril 2023
  • 4 min read
« Sa réponse est une fumisterie » Deo Gratias Kindoho répond à Wilfried Léandre Houngbedji

La réponse de Wilfried Léandre Houngbédji à l’absence de décret de nomination du chef de file de l’opposition ne convainc pas le journaliste Deo Gratias Kindoho. Elle est “inintelligible” pour l’ancien rédacteur en chef de la radiodiffusion nationale du Bénin. Il l’a fait savoir dans une de ses chroniques publiée ce samedi sur son blog.

Cinglante réplique . Deo Gratias Kindoho n’est pas allé du dos de la cuillère pour apporter une réponse au porte-parole du gouvernement. Wilfried Léandre Houngbédji répondait ce vendredi à une question de journalistes sur l’absence de décret de nomination du chef de file de l’opposition plus de trois mois après les législatives. En substance, le porte-voix du gouvernement arguait de ce que l’opposition (Les Démocrates) n’a pas satisfait aux préalables avant la prise de décret portant nomination du chef de file de l’opposition. “Il explique que ce n’est pas automatique, qu’au préalable toutes les composantes de l’opposition doivent se réunir pour désigner celui qui occupera le poste…”,  rapporte le chroniqueur dans ses propos introductifs.

Fumisterie! réagit Déo Gratias Kindoho pour qualifier l’élément de réponse de Wilfried Houngbedji à la queston des journalistes. Rappelant l’article 8 de la loi portant statut de l’opposition, le journaliste va argumenter que «c’est au nom du même article 8 de cette loi que le Chef de l’État a nommé Paul Hounkpè». Il poursuit en faisant observer qu’ «aucune concertation préalable au sein des opposants ne l’avait désigné à cette fin».

<< est chef de file de l’opposition, le chef du parti politique déclaré de l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale à l’occasion des dernières élections législatives.
En cas d’égalité du nombre de députés, le chef de file de l’opposition est le chef du parti politique déclaré de l’opposilion ayant le plus grand nombre d’élus communaux à l’occasion des dernières élections communales.
En cas d’égalité du nombre d’élus communaux. Le chef de file de l’opposition est le chef du parti de l’opposition ayant réuni le plus grand nombre de suffrages exprimés oux dernières élections législatives.
En cas d’absence de représentation de l’opposition à l’Assemblée nationale, est désigné chef de file de l’opposition, le chef du parti politique de l’opposition ayant obtenu le plus grand nombre d’élus communaux.
En cas d’égalité du nombre des élus communaux, le chef de file de l’opposition est le chef du parti de l’opposition ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages exprimés lors des dernières élections communales.
Le chef de file de l’opposition est nommé par décret pris en Conseil des
ministres sur proposition du Conseil électoral de la Commission Électorale
Nationale Autonome (CENA). >> Article 8, loi portant statut de l’opposition

Acter la nomination de Eric Houndété

Deo Gratias Kindoho suggère une réponse, dans un style ironique à peine voilé, à son ancien confrère devenu porte-parole du gouvernement. Pour lui, il aurait fallu faire «endosser la responsabilité de la situation au Conseil électoral censé PROPOSER le patron du parti Les Démocrates à la nomination au poste de chef de file de l’opposition».

Pour donner écho à son argumentaire, l’auteur de Hors antenne tranche et trouve qu’il est plus que jamais temps «d’acter la fin du mandat de Paul Hounkpè et l’entrée en fonction du nouveau chef de file de l’opposition». Ce dernier qui n’est rien d’autre que Eric Houndété, chef du parti d’opposition Les Démocrates.

Akimbi Ola

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *