18 June 2024
Environnement

La Côte-d’Ivoire, Capitale de l’environnement le 5 juin prochain

  • 5 février 2023
  • 6 min read
La Côte-d’Ivoire, Capitale de l’environnement le 5 juin prochain

Le temps de la célébration du cinquantenaire de la journée mondiale de l’environnement, la Côte-d’Ivoire va cristaliser les attentions cette année. Au coeur des débats de spécialistes et autres acteurs du domaine, la question d’une alternative à la pollution plastique. 

C’est la Côte- d’Ivoire qui est choisie pour accueillir l’édition 2023 de la célébration de la journée mondiale de l’environnement. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et la Côte-d’ivoire en ont fait l’annonce le 2 février dernier. Lors du rendez-vous de cette année, les solutions pour la pollution plastique seront au cœur des échanges.

Un demi-siècle de mobilisation pour la cause verte

 

2023 marque le cinquantenaire de la journée mondiale de l’environnement ; journée instaurée en 1972 par l’Assemblée Générale des Nations Unies. La journée mondiale de l’environnement a fini par s’imposer comme l’une des plus grandes plateformes de sensibilisation pour promouvoir les progrès réalisés dans le cadre des aspects environnementaux des objectifs de développement durable. Activités, événements et actions diverses mobilisent annuellement en ligne et physiquement plus de 150 pays à travers le monde. Sous la houlette du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), grandes entreprises, organisations non gouvernementales, communautés, gouvernements et célébrités du monde entier adoptent la marque de la Journée pour défendre les causes environnementales. Cette année la pollution plastique focalisera les attentions.

Des chiffres qui font froid dans le dos

Selon les statistiques du PNUE, plus de 400 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde; la moitié est conçue pour être utilisée une seule fois et moins et 10 % du total sont recyclés. On estime entre 19 à 23 millions de tonnes de plastique qui finissent dans les lacs, les fleuves et les océans. Les micro plastiques, de minuscules particules de plastique mesurant jusqu’à 5 mm de diamètre, se retrouvent dans la nourriture, l’eau et l’air. Selon une estimation récente, chaque personne sur la planète consomme plus de 50 000 particules de plastique par an, et bien plus encore si l’on tient compte de l’inhalation des particules qui se trouvent dans l’air.

Combattre le plastique pour sauver l’homme et la nature

Le plastique à usage unique jeté ou brûlé nuit à la santé humaine et à la biodiversité. Il pollue tous les écosystèmes, du sommet des montagnes au fond des océans. En s’appuyant sur la science et les solutions disponibles pour s’attaquer au problème, les gouvernements, les entreprises et les autres parties prenantes sont appelés à intensifier et accélérer les mesures pour faire face à cette crise. C’est dans ce contexte que la Journée mondiale de l’environnement trouve sa pertinence, tant elle contribue à mobiliser une action transformatrice aux quatre coins du monde. L’édition de cette année sera soutenue par le gouvernement des Pays-Bas.

La Côte-d’Ivoire et les Pays-Bas : un engagement inspirant

C’est depuis 2014 que la Côte d’ivoire a interdit l’utilisation des sacs plastiques soutenant ainsi le passage à des emballages réutilisables. Abidjan, la plus grande ville du pays est également devenue un pôle pour les start-ups qui travaillent pour l’élimination de la pollution plastique. « Le fléau de la pollution plastique est une menace visible qui a des effets négatifs importants sur chaque communauté dans le monde », a déclaré Jean-Luc ASSI, ministre ivoirien de l’environnement et du développement durable. En tant qu’hôte de la Journée mondiale de l’environnement 2023, la Côte-d’Ivoire invite les gouvernements, les entreprises et la société civile à se réunir. Il faut non seulement trouver des solutions mais les défendre surtout.
De leur côté, les Pays-Bas font partie des pays qui prennent des mesures ambitieuses tout au long du cycle de vie des plastiques. Le pays est signataire de l’engagement mondial en faveur de la nouvelle économie des plastiques et membre du partenariat mondial contre la pollution plastique et les déchets marins. Le gouvernement des Pays-Bas est également membre de la coalition « High Ambition » qui demande un instrument international fort et ambitieux, juridiquement contraignant, pour lutter contre la pollution plastique. « La pollution plastique et ses effets néfastes sur la santé, l’économie et l’environnement ne peuvent être ignorés. Il est urgent d’agir. Dans le même temps, nous avons besoin de véritables solutions, efficace et solides », a déclaré Vivianne Heijnen, ministre néerlandaise de l’Environnement.

Mobiliser toutes les causes

La communauté européenne et les Pays-Bas ont un engagement commun à «réduire la production et la consommation de plastique à usage unique, qui peut et doit être remplacé par des alternatives durables. »
Ce engagement fait suite à la résolution adoptée en 2022 à l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement visant à élaborer un instrument qui va combattre légalement, la pollution plastique, y compris dans l’environnement marin, dont les négociations devraient s’achever d’ici à 2024. La première réunion du Comité intergouvernemental de négociation (CIN-1) s’est tenue en Uruguay en décembre 2022 et la deuxième réunion devrait se tenir à Paris en mai 2023. L’instrument doit être fondé sur une approche globale qui porte sur l’ensemble du cycle de vie du plastique.
« Nous devons saisir toutes les opportunités et nous engager avec toutes les parties prenantes pour traiter le problème du plastique dans sa globalité », a déclaré Inger Andersen, Directrice exécutive du PNUE. « La Côte d’Ivoire et les Pays-Bas font partie des pays qui relèvent ce défi et adoptent les avantages d’une économie circulaire du plastique ».

La commémoration du cinquantenaire de la Journée mondiale de l’environnement est l’occasion pour tous les gouvernements, les entreprises, les groupes communautaires et les particuliers de se joindre à cet élan.  Le mot-dièse ainsi que le slogan de la campagne de la Journée mondiale de l’environnement 2023 sera #CombattreLaPollutionPlastique.

Cécile GOUDOU

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *