18 June 2024
Environnement

Dragage pilote du Lac Ahémé : l’espoir renaît dans 6 communes du Mono

  • 12 avril 2023
  • 2 min read
Dragage pilote du Lac Ahémé : l’espoir renaît dans 6 communes du Mono

Le Ministre du Cadre de vie et du Développement durable, s’est rendu, vendredi dernier, sur le site de dragage pilote de Djondji-Houncloun, dans la commune de Ouidah. José Didier TONATO est allé constater le niveau d’avancement de ce projet de dragage du Lac Ahémé.

Djondji-Houncloun est un point stratégique de lacustres et chenaux du lac Ahémé dans le département du Mono, situé au sud-ouest du Bénin. Depuis des années, cet écosystème lagunaire entre temps gros pourvoyeur de produits halieutiques, ne produit plus de poissons parce que comblé. C’est donc pour le décongestionner que le gouvernement du Bénin a entrepris son dragage.

Visite d’inspection

Les travaux, lancés depuis le 27 janvier 2022 avancent à grands pas. José Didier TONATO a visité les zones de refoulement pour voir si l’environnement est en péril ou pas, si ces zones ont été bien traitées et si tout se passe comme prévu dans le plan de gestion environnemental et social du projet conformément aux études préalablement réalisées. La délégation a également rencontré les représentants des populations riveraines qui, lui ont fait part de leurs attentes induites par les travaux de dragage en cours.

Selon le ministre, le projet s’est mené dans les meilleures conditions techniques et de respect de l’environnement. Il aura des impacts positifs pour les populations des communes de Comé, Bopa, Grand-Popo, Houéyogbé, Kpomassè et Ouidah a indiqué José Didier Tonato. Des travaux confortatifs restent à mener sur le chantier mais aussi la réalisation des passerelles et des débarcadères. Il faut rappeler que ce dragage pilote porte sur une superficie de 200 hectares.

Un premier pas attendu depuis 50 ans

Ce dragage attendu par les populations depuis plus de 50 ans est un premier pas posé par le Bénin aux dires du ministre du cadre de vie et du développement durable. José Didier TONATO estime que l’initiative sera consolidée et améliorée à travers d’autres interventions non seulement dans le lac Ahémé, mais également dans le lac Nokoué, le plus grand du Bénin (quatre mille hectares) et sur les lagunes de Porto-Novo. « Les plans d’eau vont être progressivement réhabilités pour restituer aux populations un écosystème productif et qui respecte les normes environnementales », rassure le ministre.

Cécile Goudou

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *