18 June 2024
Environnement

Projet d’investissement Agriculture (Fi-Agri): La phase 4 lancée ce vendredi à Cobly

  • 25 février 2023
  • 4 min read
Projet d’investissement Agriculture (Fi-Agri): La phase 4 lancée ce vendredi à Cobly

Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Cossi DOSSOUHOUI est dans les départements de l’Atacora et de la Donga depuis hier 24 février 2023 pour le lancement officiel des travaux de la phase 4 du Projet d’investissement Agriculture (Fi-Agri). La mise en œuvre du projet prévoit dans son plan opérationnel, des travaux d’aménagement de bas-fonds, de construction de barrages et de réhabilitation de pistes rurales.

Pour le compte du département de l’Atacora, il s’agit d’un aménagement en lot unique de trois bas-fonds d’in coût de 138 156 645 FCFA à Gonri, dans la commune de Péhunco à Matalé pour environs 143 millions de francs CFA et à Oubatcounbliéhoun, dans la commune de Cobly pour un coût de166 602 500 FCFA. A cet effet, des travaux confortatifs seront exécutés en lot unique sur la piste Nanagandé -Yimpisseri-Tapoga d’un linéaire de 12,1 km dans la commune de Cobly. Quant au département de la Donga, il va accueillir la construction en lot unique deux barrages à Foumbea dans la commune de Djougou. Les travaux sont financés par la Coopération financière allemande, KFW.

« Maîtriser l’eau pour renforcer le potentiel de production de riz et de produits maraîchers en deux ans » : le message du ministre de l’agriculture

« Les besoins alimentaires s’accroissent et le marché national et régional est très demandeur. Donc il faut produire beaucoup plus et produire en qualité, pour aller sur ce marché. Pour produire beaucoup plus, nous avons besoin, surtout pour le riz et les cultures maraîchères, d’avoir de bonnes semences, d’être très bien conseillés, mais de ne plus dépendre de la nature, donc de la pluie, pour maitriser l’eau et en faire un très bon usage. C’est dans l’optique de maitriser l’eau qui va permettre d’accompagner les autres éléments entrant dans la capacité de donner le potentiel de production de ce périmètre que nous sommes là. Les jours passent et ne se ressemblent pas. Avant, les gens avaient refusé de travailler sur ce périmètre, parce qu’ils se disaient que c’était pour l’État. Aujourd’hui, les choses ont changé. La compréhension du développement local est devenue une affaire partagée. Nous avons pris le pari que dans deux ans, de produire un million de tonnes de riz paddy et d’en récompenser les meilleures communes productrices. Alors, si avons concentré les énergies des partenaires ici, notamment la KFW, c’est parce nous voulons que Cobly soit inscrite dans cette compétition. Cet investissement permettra de réduire la pauvreté ».

Des oeuvres sur le long terme

Gaston DOSSOUHOUI a également invité les élus locaux à suivre les travaux de près afin qu’ils soient effectivement achevés dans le délai de 120 jours retenus avec l’entrepreneur. Il a insisté sur la qualité qui devra être de mise afin que l’infrastructure qui sera livrée soit résistante. « L’esprit du président TALON, c’est de faire les choses indélébiles qui résistent au temps… » a martelé le ministre de l’agriculture.

Pour le coordonnateur nation du Projet d’investissement Agriculture (Fi-Agri), Hossoukpo Dieu Merci TOUHAN HOUHOUI, Cobly a été retenue pour le lancement officiel dans l’Atacora pour certaines raisons : relever le défi des difficultés rencontrées dans l’exécution de certaines réalisations dont la commune a bénéficié au titre de la phase III. Pour ces difficultés, il était envisagé d’exclure Cobly de la phase IV. Mais compte tenu de ses énormes potentialités agricoles, le ministre a insisté pour que Cobly y soit. Le maire a exprimé sa gratitude pour cette opportunité accordée à sa commune.

Emilie Kpadonou

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *