18 June 2024
Actualité Politique

Installation de la 9è législature : Le parti Les démocrates donne le ton

  • 12 février 2023
  • 4 min read
Installation de la 9è législature : Le parti Les démocrates donne le ton

Profitant de la cérémonie d’installation de la 9è législature, les députés élus sur la liste du parti les démocrates ont annoncé la création de leur Groupe parlementaire à travers un sévère réquisitoire contre le gouvernement de Patrice Talon. C’est Nourénou Atchadé qui a porté la parole du parti d’opposition.

C’est par les réalités dans le secteur agricole que le député Atchadé a démarré sa déclaration. Il a dénoncé la taxation de certains produits de grande consommation ainsi que ce qu’il appelle la désorganisation de certaines filières, notamment le soja ou encore les noix de karité. Il évoque ensuite la gouvernance politique qui est selon lui, mauvaise. Il a rappelé la modification faite « nuitamment et clandestinement de la constitution » avec l’introduction du parrainage. Pour Nourénou Atchadé, la CENA est à la solde du pouvoir et a fonctionné jusque-là au mépris des règles qui la fondent. Cette commission électorale ainsi que la cour constitutionnelle ont toutes fait obstruction à la manifestation de la vérité électorale, ajoute-t-il, faisant allusion aux recours du parti les démocrates qui n’ont pas prospéré.

Cinglant réquisitoire

Au sujet du régime actuel, le député Atchadé pense qu’il est matérialiste et ne met pas l’homme au centre de ses priorités. Résultat, poursuit-il, le pouvoir d’achat des Béninois est altéré et la liberté syndicale confisquée. On assiste selon le porte-parole des démocrates à une vassalisation des institutions de la république, à une démocratie à genou. Toutes choses dues à l’en croire, au parlement qui a voté des lois sur le droit de grève, sur l’embauche, le code électoral ou encore le code du numérique.

Au plan juridico-politique, il a fait cas de la détention arbitraire de Réckiath Madougou, « étoile montante qui faisait la fierté du Bénin à l’international », de l’incarcération « du jeune brillant universitaire Joël Aivo pour cause d’intrigues politiques ». Il n’a pas manqué de revenir sur les scènes de violences enregistrées en 2019 à Cadjèhoun à Cotonou ou encore à Kandi.

Des actions saluées

Les démocrates ont salué et réclamé des ovations au sujet de la réforme qui a permis une nette amélioration du taux de représentativité des femmes à l’Assemblée Nationale. Nourénou Atchadé s’est demandé, s’il n’y aurait eu que quatre femmes dans cette 9è législature sans cette discrimination positive. Allant dans le même sens, il a invité le Chef de l’Etat à mettre 40 pour cent de femmes dans son prochain gouvernement.

Des propositions  

Nourenou Atchadé l’assure ! Il faut une action immédiate et concertée pour régler les différents problèmes dont il a donné la liste. Son parti propose par exemple, la mise sur pied d’un Comité national de réconciliation et de pardon. Il a évoqué aussi « le devoir de parler avec le chef de l’état pour une libération des détenus politique » et « le retour au bercail des exilés » comme Komi Koutché, Sébastien Ajavon, Valentin Djènontin Agossou,  etc. Le parti d’opposition n’a pas manqué de condamner la prérogative retirée à l’assemblée nationale à savoir autoriser la ratification des accords de prêt qui engage le pays. Le député Nourenou Atchadé souhaite le retour de cette prérogative dans le giron des parlementaires.

La déclaration lue par Nourénou Atchadé sanctionne la naissance du groupe parlementaire « Les démocrates » composée des 28 députés de cette formation politique. Il a martelé qu’ils sont de l’opposition et de la minorité parlementaire.

Kiki Towanou

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *