18 June 2024
Actualité Société

Drame de Dassa : Il y a un an !

  • 29 janvier 2024
  • 3 min read
Drame de Dassa : Il y a un an !

Ce lundi 29 janvier 2024, le Bénin et les familles endeuillées se souviennent de l’accident tragique survenu à Dassa-Zoumé, il y a un an jour pour jour. Ce dimanche-là, un bus de la compagnie Baobab express SA en provenance de Parakou vers Cotonou et qui avait à bord plus de quarante passagers, a pris feu suite à une collision avec un camion. Le drame aura fait une trentaine de morts.

« Comme si c’était hier… »

Quelques semaines après l’accident mortel, les parents et proches des victimes ont mis sur pied l’Association des Parents des Victimes d’Accidents de la Circulation (APVAC). Elle est dirigée par Francis Ahouadi, dont le jumeau est mort dans ce drame. Et à l’occasion de ce premier anniversaire, ce creuset a initié une série d’activités dans tout le pays, pour honorer la mémoire des victimes. Des activités qui se résument en prières et en sensibilisation sur le code de la route, indique le président de l’association qui reconnaît que “cet accident, c’est comme si c’était hier”.

Francis Ahouadi en profite pour demander aux béninois d’éviter de partager les images de victimes d’accident sur les réseaux sociaux. Il déplore le silence de la compagnie de transport dont le bus a été accidenté. Nous attendons toujours les condoléances officielles de Baobab Express, indique-t-il. Pour rappel, l’Association des Parents des Victimes d’Accidents de la Circulation (APVAC) a pour vision, de se porter partie civile au procès de ce drame mais aussi de travailler à la prévention des accidents de la route au Bénin.

Et pourtant Baobab Express…

Le douloureux anniversaire ne passe pas inaperçu au niveau de la compagnie de transport. Baobab Express a organisé des séances de prières, pour le repos de l’âme des personnes décédées dans l’incendie du bus, qui a pris feu. Première étape, mosquée centrale de Zongo, à Cotonou. Il y a eu récitation de sourates pour demander à Dieu, d’accorder le repos éternel à l’âme des victimes.

Seconde étape, paroisse Ste Jean Baptiste de Cotonou, où les travailleurs de Baobab Express se sont rendus. Tout le monde est appelé à mourir donc il est important de prier au quotidien pour les défunts, a souligné le prêtre célébrant. Il faut rappeler qu’en mémoire des victimes, les bus de Baobab Express sont à l’arrêt ce lundi 29 janvier 2024.

Le Lions club aussi…

L’accident tragique de Dassa a coûté la vie à 5 membres du Lions club. Leurs camarades ont toujours le cœur meurtri, confie Philippe Emmanuel JOHSON, Past Gouverneur du District 403-A4 du lions club international. À l’en croire, des actions avaient été menées. D’abord pour soutenir les familles des victimes, mais aussi pour offrir aux autres Lions, un réconfort moral.

A l’occasion de cette date souvenir, le Lions Club du District 403-A4 initie plusieurs activités à son tour. Il s’agit notamment d’une messe en la cathédrale notre dame de Cotonou. D’autres fidèles non liés aux victimes de ce drame ont également demandé des messes ce lundi. Tout ceci en mémoire de la trentaine de personnes arrachées à la vie le 29 janvier 2023 à Dassa-Zoumé.

 

Kiki T.

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *