18 June 2024
Environnement

Sommet africain sur le climat : chiffres, désaccords et appels à l’action

  • 5 septembre 2023
  • 2 min read
Sommet africain sur le climat : chiffres, désaccords et appels à l’action

Le sommet africain sur le climat est à sa 2è journée. Chiffres, points de vue et recommandations s’entrechoquent.

Les chiffres commencent par sortir. Le président de la cop 28 annonce 4,5 milliards d’euros pour le financement du développement de l’énergie verte notamment sur le continent. La banque africaine de développement promet de débloquer de son côté, 1 milliard d’euros à mettre beaucoup plus à la disposition des jeunes et de la société civile. Cette somme devrait financer des projets de développement de l’agriculture et des énergies vertes.

A l’issue de la réunion des ministres de l’environnement, des divergences sont apparues quant au document final qui sera intitulé « la déclaration de Nairobi ». Pour certains pays, le contenu de cette feuille de route commune que présentera l’Afrique à la COP 28 manque de rigueur par endroit. C’est le cas de l’Egypte qui, parlant l’adaptation, exige que le doublement du financement international soit donc écrit clairement noir sur blanc dans le document proposé par le Kenya et l’UA.

En dehors de la quarantaine de chefs d’Etats, le président de l’Union Africaine, Le Secrétaire Général des Nations Unies et la chef de la commission européenne, sont entre autres personnalités présentes à cette rencontre africaine sur le climat. Antonio GUETERES a insisté sur le développement des énergies renouvelables, en rappelant les capacités du continent à en produire. La présidente de la commission de l’UE a, de son côté, appelé à renforcer le soutien financier à l’Afrique.  A l’ouverture du sommet hier, le président kényan William Ruto a invité à « voir tout le potentiel de la croissance verte ».

Cécile Goudou

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *