23 June 2024
Environnement

Journée nationale de l’arbre : les essences autochtones reviennent au-devant de la scène

  • 1 juin 2023
  • 2 min read
Journée nationale de l’arbre : les essences autochtones reviennent au-devant de la scène

Tout comme l’année dernière, le Bénin consacre la célébration de la journée nationale de l’arbre à la promotion des essences autochtones. « Plantons et entretenons les essences autochtones pour restaurer nos écosystèmes et préserver notre santé ». C’est le thème de cette 39ème édition. 

Le thème choisi est dans la même dynamique amorcée depuis l’année dernière. Il  invite à la valorisation des essences autochtones. Pour cette édition, c’est la commune de Djidja qui a accueilli la célébration officielle. Membres des institutions étatiques, de la société civile et partenaires techniques et financiers se sont mobilisés pour planter. Cette célébration de la journée nationale de l’arbre lance ainsi la campagne nationale de reboisement 2023.

Les ambitions revues à la hausse

Selon le Directeur du reboisement et de l’aménagement des forêts, en 2022, la campagne nationale de reboisement a permis de mettre en terre, 18 millions de plants sur une superficie de 15 mille hectares. Les essences autochtones ont impacté 12 pour cent de cette superficie. Pour cette année 2023, l’ambition est d’atteindre 2000 hectares de bois d’œuvre ; 5000 Ha pour le bois de feu et 300 ha au profit des communes. Quant à l’entretien des plants à mettre en terre , c’est l’Etat central même qui s’en charge cette année « afin de donner l’exemple » aux dires du conservateur de première classe des eaux, forêts et chasse, Simon AWOKOU.

Les essences autochtones, des essences d’avenir

Plusieurs études ont prouvé ces dernières années qu’elles résistent mieux aux affres des changements climatiques. Les essences autochtones se révèlent aujourd’hui comme l’une des solutions efficaces aux réchauffement de la planète. « Elles sont dans leur milieu naturel et ne demandent pas grands moyens pour se développer » renseigne l’activiste environnemental Patrice SAGBO. Le Bénin expérimente actuellement la silviculture de plusieurs essences autochtones afin d’assurer leur pérennité.

Cécile Goudou

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *