18 June 2024
Afrique

Ouganda : Le président Yoweri Museveni donne son feu vert à une loi contre l’homosexualité

  • 29 mai 2023
  • 2 min read
Ouganda : Le président Yoweri Museveni donne son feu vert à une loi contre l’homosexualité

Le président ougandais Yoweri Museveni vient d’approuver le projet de loi anti-homosexualité. La présidence ougandaise a annoncé la nouvelle via un bref communiqué publié sur son compte Twitter officiel. 

Le projet de loi ougandaise contre l’homosexualité a désormais le sceau du président Yoweri Museveni. Cette approbation intervient quelques semaines après le vote de ce projet de loi au Parlement le 21 mars. Ce projet avait suscité alors un tollé international. Le président Museveni avait enjoint les parlementaires à apporter des précisions sur le fait d’être homosexuel. Ce statut n’est pas un crime mais ce sont plutôt les relations sexuelles qui sont incriminées.

Le nouveau texte approuvé par le président Yoweri Museveni prévoit une disposition qui fait de «l’homosexualité aggravée» un crime capital. En effet, l’homosexualité est illégale en Ouganda. Les «actes d’homosexualité» sont passibles de prison à perpétuité depuis une loi datant de la colonisation britannique. En clair, cela signifie que les récidivistes pourront être condamnés à mort.

Toujours selon le nouveau texte approuvé, il existe une disposition sur la «promotion» de l’homosexualité. Selon le texte, quiconque – particulier ou organisation – «promeut sciemment l’homosexualité» encourt jusqu’à 20 ans de prison. S’il s’agit d’une organisation, elle risque dix ans d’interdiction.

Dans sa version initiale, cette loi anti-homosexualité avait suscité une levée de bouclier. l’ONG internationale Amnesty International l’avait condamnée au lendemain de son vote le 21 mars dernier. L’organisation avait dénoncé alors  une loi méprisante qui viole les droits humains des personnes LGBTI en Ouganda. Certains pays notamment les États-Unis, le Royaume-Uni et l’UE ont embouché la même trompette. La Maison Blanche évoquait la possibilité de propbables sanctions économique si le projet de loi était maintenu.

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *