20 June 2024
Environnement

Projet de renforcement de la résilience des systèmes humains et naturels au changement climatique au sud du Bénin: la mise en œuvre démarre ce jour

  • 1 mars 2023
  • 3 min read
Projet de renforcement de la résilience des systèmes humains et naturels au changement climatique au sud du Bénin: la mise en œuvre démarre ce jour

C’est ce 1er mars que démarre le projet de renforcement de la résilience des systèmes humains et naturels aux changements climatiques par la conservation et l’utilisation durable des écosystèmes de mangroves du Sud du Bénin.

Grâce à un cofinancement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Fonds pour les Pays les Moins Avancés (FPMA), l’initiative vise à accroître la résilience au changement climatique des écosystèmes de mangroves des communautés agricoles, forestières et halieutiques et à soutenir la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques dans les paysages de mangroves. Grand-Popo, Comè, Ouidah, Bopa, Kpomassé, Abomey-Calavi, Sô-Ava, Aguégués et Sèmè-Kpodji sont les neuf communes bénéficiaires de la réalisation dudit projet, respectivement situées sur les sites Ramsar 1017 et 1018.

En signant le contrat de mise en œuvre du projet le 30 janvier dernier, la FAO et le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable ont établi les bases d’une nouvelle collaboration et projettent de meilleurs jours pour la gestion durable des écosystèmes de mangroves du Sud du Bénin. Lors de la signature de l’accord de mise en œuvre, la Directrice du cabinet du ministre du cadre de vie, Jeanne AKAKPO ADANBIOKOU, a annoncé que c’est l’aboutissement d’un long processus animé par d’ardents défenseurs nationaux et internationaux de la valorisation de la biodiversité des écosystèmes. Elle estime que ce projet est une réponse qualitative aux priorités du gouvernement dans un écosystème particulièrement sensible et important pour les activités du PAG 2021-2026.

Plusieurs structures à l’oeuvre pour un succès à terme le 29 février 2028

La FAO assure la supervision en tant qu’Agence du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM). Selon le représentant résident de l’organisation au Bénin, Isaias Angue OBAMA, c’est en raison du rôle essentiel des écosystèmes de mangroves dans la protection des zones côtières, que le FEM a jugé opportun d’y apporter les contributions nécessaires pour le bien-être des communautés du sud Bénin. Quant à Rémi HEFOUME, Directeur Général des Eaux, Forêts et Chasse, il a assuré en sa qualité de responsable de l’exécution du projet, que la DGEFC veillera à la qualité technique des résultats et guidera les actions suivant les politiques conformes aux termes et conditions de l’Accord de partenariat opérationnel signé avec la FAO.

Ce projet ambitionne d’impacter près de 300 000 personnes, dont 50 % de femmes. Sa mise en œuvre prend effet à compter de ce 1er mars 2023 et prend fin le 29 février 2028.

Hasna Djibo

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *