18 June 2024
Société

Bénin: Angela Kpeidja poursuivie pour « harcèlement par voie électronique »

  • 14 mai 2024
  • 2 min read
Bénin: Angela Kpeidja poursuivie pour « harcèlement par voie électronique »

Angela Kpeidja poursuivie devant la Criet. La militante de la défense des droits des femmes était devant le procureur spécial de la CRIET ce lundi 13 Mai 2024. Elle est poursuivie  pour « harcèlement par voie électronique » dans l’affaire dite « Psychopathe Gate ».

A l’audience de ce lundi, le plaignant, Stevy Wallace a répondu présent. C’est donc ce dernier qui a formulé une plainte contre Angela Kpeidja. Il dit s’être senti atteint dans son honorabilité par un post sur Facebook de l’activiste des droits des femmes.

Selon le récit rapporté par Banouto, Angela Kpeidja a martelé dans sa déposition devant le procureur qu’elle n’avait jamais mentionné dans ses publications le nom du plaignant, l’ancien responsable de la communication digitale de la Présidence. Elle affirme plutôt que ses publications sont l’œuvre de son community manager et ne saurait être tenue responsable. Son avocat va donc plaider pour que le procureur classe cette affaire sans suite. Sa ligne de défense : sa cliente n’a jamais fait référence à Stevy Wallace dans aucune de ses publications.

Une nouvelle audience est prévue pour le 24 juin 2024 devant la Chambre correctionnelle de flagrant délit. Angela Kpeidja devra à cette audience décliner l’identité du « harceleur pas comme les autres » en référence à son post.

Les faits

Nous sommes en mars 2024. Angela Kpeidja fait un post sur sa page Facebook dénonçant les agissements d’un « harceleur et violeur pas comme les autres ».  Selon son post sur Facebook, le présumé harceleur aurait fait de nombreuses victimes, parmi lesquelles « des jeunes filles à la recherche d’emploi et des femmes mariées qui, bien évidemment, ont choisi de se taire ».

Dans la foulée de cette publication devenue virale sur les réseaux sociaux, l’Institut national de la femme (Inf) ouvre une enquête contre X. L’auteure du livre « Bris de silence » est ensuite convoqué par l’Office de répression de la cybercriminalité (Ocrc). Ce dernier a ensuite transmis le dossier à la Criet.

Le 13 avril, Stevy Wallace, ancien responsable de la communication numérique de la Présidence du Bénin, s’est exprimé sur les réseaux sociaux. Il dit avoir été la cible de cyberharcèlement et être victime de la publication de la Angela Kpeidja.

Akimbi Ola

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *