15 July 2024
Actualité

Cantines scolaires au Bénin : 10 tonnes de vivres volées depuis septembre 2023 selon le PAM

  • 6 mai 2024
  • 3 min read
Cantines scolaires au Bénin : 10 tonnes de vivres volées depuis septembre 2023 selon le PAM

Nous sommes dans le neuvième mois de l’année scolaire. Certains font déjà le bilan. Et en matière de gestion des cantines scolaires, les signaux sont au vert. Seule fausse note, le vol de vivres destinés aux cantines scolaires. Le représentant résident du Programme Alimentaire Mondial au Bénin l’a évoqué lors de la présentation du plan stratégique pays du PAM 2024-2027.

« C’est un problème pour nous… »

Les cas de vol de vivres foisonnent en cette année scolaire. Une situation qui ne facilite pas la mise en œuvre du programme national d’alimentation scolaire intégré, financé par l’exécutif. Au cours de la présentation du plan stratégique pays du PAM 2024-2027, le représentant résident de l’institution au Bénin en a fait cas. Pour Ali Ouattara, « de septembre 2023 à la date d’aujourd’hui, nous sommes à 41 cas de cambriolage avec 10 tonnes de vivres qui ont été subtilisées. Pour nous, 10 tonnes, c’est beaucoup parce qu’à l’échelle d’une école, lorsqu’on en lève les stocks, l’école est totalement dépourvue».

Aussi ajout-il : « Mais c’est un problème pour nous parce que, un jour sans repas pour un seul écolier, c’est une préoccupation pour nous ». Ces cas de vol prennent d’ampleur lorsque viennent les vacances, car « il n’y a personne autour des écoles. Des écoles qui ne sont pas éclairées aussi et les magasins ne sont pas adaptés également », regrette-t-il.

Des efforts tout de même

Le bureau pays du Programme Alimentaire Mondial, le gouvernement et bien d’autres acteurs travaillent à barrer le chemin aux personnes malintentionnées. C’est l’assurance donnée par Eunice Nago, chargée du programme alimentation scolaire au PAM.

« Que ce soit le PAM ou les ONG partenaires, nous n’avons jamais cessé de sensibiliser les communautés au fait que les vivres appartiennent à leurs enfants. Elles doivent donc particulièrement s’impliquer dans leur sécurisation. Il y a des communautés, qui, spontanément ont mis en place des comités de veille qui surveillent les magasins par exemple », rappelle-t-elle.

Madame Nago poursuit : « D’autres communautés ont décidé de mettre les sacs de nourriture dans les magasins au sein même de la communauté pour pouvoir mieux garantir la sécurité autour de ces vivres-là ».

Les responsables du PAM-Bénin ajoutent aussi que, régulièrement, les éléments de la police républicaine organisent des rondes de surveillance. Cette action vise donc  à éteindre les velléités de vol dans les communes couvertes par les cantines scolaires.

Au Bénin, plus de 5700 écoles sont concernées par le programme national d’alimentation scolaire intégré.

 

Kiki T.

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *