18 June 2024
Actualité

Loi d’aministie : La réplique des avocats de Madougou aux propos de Lazare Sèhouéto

  • 4 juillet 2023
  • 3 min read
Loi d’aministie : La réplique des avocats de Madougou aux propos de Lazare Sèhouéto

Réponse du berger à la bergère. Les avocats de Reckya Madougou répondent au député Lazare Sèhouéto. Dans une récente sortie médiatique sur le media Reporter Benin monde , le député de l’Union progressiste le renouveau s’est prononcé sur la loi d’amnistie introduite par les députés du parti de l’opposition.

Dans ses propos, l’ancien ministre de l’agriculture a fait observer  que les cas de Joël Aïvo et de Reckya Madougou ne sont pas les mêmes. Dans une réplique en 8 points, les conseils de Reckya Madougou ont démonté chacune des allégations de M. Sèhouéto. Voici l’intégralité de leur réplique.

***********************

Réponse à Mr Sèhouéto sur Benin reporter monde relayé par d’autres médias tels que Banouto

Mr Sèhouéto a abondamment diffamé madame Madougou qu’il désigne d’ailleurs inélégamment et de manière très discourtoise par « fille ».

  • Il n’existe aucun élément au dossier de madame Madougou à la CRIET par rapport à ce que dit Mr Sèhouéto.
  • Dire que de l’argent est parti du téléphone de madame Madougou vers des fauteurs de trouble à l’ordre public est archi faux.
  • Dire que, contrairement au professeur Aïvo, il y a un lien entre des présumés fauteurs de trouble et madame Madougou est aussi archi faux. À moins que l’on veuille faire du deux poids deux mesures. Mr Sèhoueto seul connaît le but poursuivi.
  • Aucun fait de trouble à l’ordre public n’a été mis à la charge de madame Madougou.
  • Si besoin en était encore, nous rappelons qu’après que le gouvernement ait participé à la procédure contradictoire des experts de l’ONU au GTDA, l’Avis 51/2022 stipule ceci : « Le gouvernement n’a fourni aucun procès-verbal de témoignages, d’échanges téléphoniques, ou autres documents quant à l’implication présumée de madame Madougou dans une entreprise de financement de terrorisme ».
  • Mieux, le Groupe de Travail des Nations Unies sur la Détention Arbitraire a ressorti dans le même avis: « Pour toutes ces raisons, le Groupe de travail considère que la détention de madame Madougou est dépourvue de base légale, est contraire à l’article 9 de la déclaration universelle des droits de l’homme et à l’article 9 du pacte international des droits civils et politiques ».
  • Le GTDA /ONU a demandé la libération immédiate de RM, sans condition et avec dédommagement. Ainsi qu’une enquête indépendante pour identifier et sanctionner les responsables de la situation.
  • La loi d’amnistie n’est pas nominative, car ce sont des faits qui sont amnistiés, qu’il y ait eu condamnation ou non. Bien que ce soient des personnes qui bénéficient d’une loi d’amnistie, la loi d’amnistie est impersonnelle, contrairement à ce que portent à croire les propos méprisants de monsieur Sèhouéto.

D’où monsieur Sèhouéto sort-il ces informations diffamatoires ?

Nous nous réservons le droit d’en informer notre cliente afin de retenir la suite à donner à cette grande diffamation.

Les conseils de madame Reckya Madougou

Cotonou, le 4 juillet 2023

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *