18 June 2024
Santé

L’OMS soutient les Etats à mettre la santé au cœur de l’action climatique en Afrique

  • 18 février 2024
  • 2 min read
L’OMS soutient les Etats à mettre la santé au cœur de l’action climatique en Afrique

Etant le continent le plus impacté par le changement climatique, l’Afrique peut utiliser l’approche One health pour renforcer sa résilience indique le responsable du portefeuille changement climatique et santé au bureau régional OMS Afrique. Le Professeur Koné BRAMA rassure que malgré la complexité de la vulnérabilité du continent, il présente tout de même les meilleurs atouts pour y faire face.

Selon le professeur Brama, « L’Afrique est la plus impactée par les effets. Elle est la moins contributrice au réchauffement climatique mais c’est elle qui présente le plus gros potentiel pour faire face au problème notamment par la séquestration du carbone ».

Ce potentiel se traduit par les forêts du continent qui séquestrent le plus de carbone émis par les industries dans les pays développés. C’est pourquoi, écartée pendant longtemps des négociations climat, la santé est désormais au cœur de cette préoccupation. Le professeur BRAMA s’en réjouit puisque depuis la prise en compte de la question sanitaire dans les négociations climat à la COP 26, les pays africains se mobilisent de plus en plus pour développer l’approche “One health”, une seule santé sur leurs territoires.

L’OMS au cœur de la mobilisation

Avant la COP 26 en 2021, l’OMS avait mis en place une convention tripartite avec la FAO et le Programme des nations Unies pour l’Environnement. Selon le professeur BRAMA, « aujourd’hui cette convention s’est élargie à quatre parties avec l’organisation pour mondiale pour la santé animale. Cette plateforme utilise l’approche une seule santé pour lutter contre les maladies à interface homme-animale. Cette initiative est basée sur deux composantes, construire la résilience des systèmes sanitaires face au changement climatique et lutter contre les émissions de carbone dans le secteur de la santé.

Sur 80 pays engagés dans cette initiative au niveau mondial, 26 sont sur le continent africain et l’OMS les accompagne en terme mobilisation des ressources et de formation. Le responsable du portefeuille changement climatique et santé au bureau régional OMS Afrique précise qu’un deadline  méthodologique est également élaboré afin de réussir l’évaluation comparative de la mise en œuvre de l’approche une seule santé entre pays.

 

Cécile Goudou

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *