18 June 2024
Tech

Pourquoi internet est si lent ces derniers jours au Bénin et ailleurs en Afrique de l’Ouest?

  • 11 août 2023
  • 2 min read
Pourquoi internet est si lent ces derniers jours au Bénin et ailleurs en Afrique de l’Ouest?

Depuis quelques jours, les usagers d’internet au Bénin (mais aussi en Afrique de l’Ouest) vivent dans une galère. Connexion internet lente et instable. En cause, des problèmes survenus sur deux câbles sous-marins.

C’est MyBroadband qui rapporte l’information relative à l’origine des perturbations observées ces derniers temps. Deux câbles sous-marins importants pour les communications internationales ont été rompus. Il s’agit du  West African Cable System (WACS) et du  South Atlantic 3 (SAT-3/WASC).

Pourquoi Internet est lent ces derniers jours en Afrique de l'Ouest?

Ces câbles jouent un rôle fondamental dans le maintien de nos connexions Internet, de nos appels internationaux et de nos communications avec le reste du monde. Les deux câbles auraient subi des ruptures entre la République démocratique du Congo et le Cameroun en raison de deux chutes de pierres distinctes dans le canyon du Congo dimanche.

Pour résoudre cette situation, une équipe a été mobilisée de même qu’un navire spécialisé. Le câblier CS Léon Thévenin a été mobilisé pour la réparation en eau profonde, mais pourrait mettre plusieurs semaines pour arriver sur le site de rupture car il navigue actuellement depuis le Kenya sur la côte est de l’Afrique et devra faire le tour de la Corne de l’Afrique , selon Data center dynamics. En clair, les usagers d’internet devront patienter encore plusieurs semaines le temps que s’achèvent les réparations.

Bon à savoir

Posé en 2012, le câble WACS de 14 500 km relie l’Afrique du Sud au Royaume-Uni, passant par 12 pays en cours de route. Détenu par un consortium de 12 opérateurs, dont MTN et Vodacom, il a une capacité totale de conception de 14,5 Tbps.

Le câble SAT-3/WASC de 13 000 km, posé en 2001, relie l’Afrique du Sud à l’Espagne et au Portugal et atterrit dans huit autres pays en cours de route. SAT-3 a une capacité de 340 Gbps et appartient à un consortium d’opérateurs comprenant Orange (alors France Télécom), TCI, Sonatel et Telcom, propriété d’AT&T.

Les deux câbles se sont précédemment rompus au large des côtes gabonaises en 2020 .

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *