20 June 2024
Économie

Visite Dg Douanes nigérianes : De nouveaux engagements pour renforcer la coopération

  • 25 juillet 2023
  • 5 min read
Visite Dg Douanes nigérianes : De nouveaux engagements pour renforcer la coopération

Bachir Adewale Adeniyi, nouveau patron des douanes nigérianes a effectué ce lundi 24 juillet 2023, une visite de travail de 24h au Bénin. Principal objectif de cette descente, la « dynamisation » de la coopération entre les deux administrations douanières. Aux côtés de son homologue béninois Alain Hinkati, le Nigérian a déroulé un agenda très chargé.

C’est d’abord à un accueil des grands jours que le Directeur Général des Douanes nigérianes a eu droit, à son arrivée à Cotonou. Lundi, tôt en matinée, il a reçu les honneurs militaires dans les locaux de la Direction Générale des Douanes béninoises sise en face du Port de Cotonou, suivis de l’exécution des hymnes nationaux. Il y a eu ensuite une série d’activités. Tête-à-tête entre les deux patrons d’administration douanière, visite de terrains (Guichet unique du commerce extérieur, Bénin Control, Port de Cotonou), rencontre avec les acteurs impliqués dans les échanges commerciaux entre le Nigéria et le Bénin, séance de travail à huit clos avec le ministre de l’économie et des finances et réunion de synthèse entre les deux parties.

Des échanges francs et directs au détour de cette visite du DG douanes nigérianes au Bénin

Depuis sa nomination par le nouveau président Bola Tinubu, c’est la première fois que le Contrôleur général des douanes du Nigeria effectue une visite à l’étranger. Bachir Adewale Adeniyi a alors tenu à rencontrer les principaux acteurs impliqués dans les échanges commerciaux entre le Nigeria et le Bénin. Il s’agit en l’occurrence des opérateurs économiques et les commissionnaires en douanes agréés. Réunis au Novotel de Cotonou, ceux-ci n’ont pas hésité à dresser la liste de leurs difficultés.

Entre autres, l’inexistence d’un mécanisme direct de transfert d’argent entre les deux pays, ce qui rend difficiles les transactions financières. les autres difficultés ont nom:  doubles tarifications, la multiplication des barrières de même que la non ouverture intégrale de toutes les frontières entre les deux Etats. Les deux directeurs généraux de douanes qui ont noté avec attention les plaintes ont promis travailler ensemble pour apporter des solutions au plus tôt et dans l’intérêt de tous.

Révolution dans les relations

A l’issue d’une journée intense d’activités, les deux parties se sont retrouvé au ministère des finances, après une entrevue de M. Adeniyi avec le ministre d’Etat, Romuald Wadagni. Occasion de faire donc le point de la visite devant les hommes des médias et de répondre à quelques-unes de leurs préoccupations. Le communiqué conjoint qui sanctionne les différentes séances de travail entre les deux parties a également été lu. C’est une sorte de bréviaire qui gouverne désormais les relations entre le Nigéria et le Bénin.

Les points suivants y sont inscrits :

  • la poursuite des efforts pour la promotion du schéma de libération des échanges de la CEDEAO et la facilitation de la circulation des marchandises et des produits communautaires en particulier ;
  • la facilitation réciproque de la délivrance de laisser-passer en vue d’un court séjour dans l’un des pays des moyens de transports immatriculés dans l’autre pays ;
  • la levée des barrières et autres obstacles au commerce licite et l’implantation d’unités douanières lorsque le trafic le justifie ;
  • le strict respect des règles relatives au transit ;
  • l’harmonisation de la liste des produits prohibés par les deux pays ;
  • l’intégration rapide du Nigéria au système interconnecté de gestion des marchandises en transit SIGMAT qui regroupe déjà les administrations des douanes du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo ;
  • le renforcement de la lutte contre la criminalité transfrontalière par la coopération, le partage de renseignements et la mutualisation des moyens ;
  • la tenue des réunions semestrielles pour discuter des questions d’intérêt commun ;
  • la réactivation du comité conjoint de suivi des relations commerciales et de transit ;
  • la relance des cadres de concertation des unités douanières frontalières avec la participation active du secteur privé ;
  • la promotion de bonnes relations avec les populations transfrontalières, du professionnalisme et du civisme fiscal et enfin,
  • la sécurisation de la chaine logistique internationale.

Bachir Adewale Adeniyi a enfin invité officiellement son homologue béninois à effectuer une visite de travail au Nigéria. Ceci s’inscrit donc dans une mesure de réciprocité et pour montrer la bonne santé de la coopération bénino-nigériane. La date qui convient aux deux parties pour le voyage sera annoncée dans les prochains jours. En attendant, la nouvelle dynamique insufflée par les Présidents Patrice Talon et Bola Tinubu semble trouver ainsi un écho favorable auprès de leurs collaborateurs patrons de douanes. Une excellente nouvelle pour les populations et l’économie des deux pays, commentent des observateurs.

Kiki T.

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *