21 June 2024
Education

Installation des membres de la DCE: Pour un retour des valeurs à l’université

  • 17 février 2023
  • 3 min read
Installation des membres de la DCE: Pour un retour des valeurs à l’université

Ça y est ! Les membres de la délégation générale au contrôle et à l’éthique dans l’enseignement supérieur (DCE) peuvent démarrer leur mission. Les sept personnalités nommées en Conseil des ministres le 25 janvier dernier ont été installées ce matin à la salle des ambassadeurs de la présidence de la République. C’est au cours d’une cérémonie présidée par le Chef de l’État, en présence du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du président du conseil national de l’éducation et des acteurs du monde universitaire.

Fierté et satisfaction, ce sont les sentiments qui ont animé la ministre de l’enseignement supérieur au moment de prendre la parole au cours de cette cérémonie d’installation. Après avoir rappelé les réformes opérées dans le secteur depuis 2016, Eléonore Yayi a précisé aux délégués, leur mission, celle de veiller au respect, par les enseignants et les chercheurs, des obligations professionnelles et de la déontologie liée à leur statut dans les entités de formation et de recherche publiques et privées. Elle a ensuite remercié le Chef de l’Etat et assuré de son soutien personnel pour l’atteinte des objectifs assignés à la DCE.

La délégation générale au contrôle et à l’éthique dans l’enseignement supérieur est rattachée au Conseil national de l’éducation. Le Président du CNE a dit son soulagement de voir cette nouvelle instance installée. Noel Gbaguidi prodigue des conseils aux membres. Ils doivent, selon lui, veiller au respect de la présomption d’innocence, le respect du contradictoire, la nécessité de la preuve et le respect de la discrétion.

Lire aussi : Qui est Epiphane Sohouenou, le délégué général ?

Sonner la fin de la routine

Renvoyant le Professeur Epiphane Sohouénou et ses six collègues membres de la Délégation à leurs missions, le Chef de l’Etat, Patrice Talon, a indiqué que c’était la fin d’un processus et le début d’une ère nouvelle. Pour Patrice Talon, après avoir travaillé à réorganiser la gouvernance de l’enseignement supérieur, il était temps de s’attaquer au champ de l’éthique, de la pédagogie, de la déontologie et de la qualité. Il fallait agir, insiste-t-il. A l’endroit des sept délégués, le président de la République précise : « votre action résolue est attendue pour sonner la fin de la routine, de l’incompétence et des déviances professionnelles et comportementales ou pour les faire sanctionner avec la dernière rigueur”.

Le Président Patrice Talon a également rappelé aux membres de la délégation au contrôle et à l’éthique dans l’enseignement supérieur qu’ils peuvent sans limite, faire appel à des experts à l’étranger, en cas de besoin.

Kiki T.

 

About Author

sesame info

1 Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *