19 June 2024
Santé

Maladies tropicales négligées : des pathologies résistent au Bénin

  • 30 janvier 2023
  • 2 min read
Maladies tropicales négligées  : des pathologies résistent au Bénin

Pour la deuxième année, l’OMS commémore la Journée mondiale des maladies tropicales négligées (MTN). Pour l’édition 2023, on focalise l’attention sur les  maladies tropicales négligées de la peau. La lèpre, la filariose lymphatique, l’ulcère de Buruli, la leishmaniose cutanée, la leishmaniose dermique post-kala-azar, le pian et les maladies fongiques font partie des maladies tropicales négligées de la peau. Elles constituent la troisième cause de morbidité en termes de fréquence et l’une des 10 principales causes d’incapacités. Les  maladies tropicales négligées de la peau nécessitent des approches similaires de détection et de prise en charge des cas offrant des possibilités d’intégration; ce qui augmente le rapport coût-efficacité et permet d’élargir la couverture.

Au Bénin, malgré les nombreuses actions de lutte mises en œuvre, quelques maladies tropicales négligées peinent à disparaître. La Trypanosomiase humaine africaine (Tha) ou encore maladie du sommeil qui était, dans les années 60, presque éliminée a subitement pris d’ampleur du fait de la baisse de vigilance, selon le Représentant résident de l’Oms au Bénin par intérim. Grâce à la mobilisation de l’OMS et le ministère de la Santé, on a pu  faire baisser les statistiques soit moins de 1000 cas par an en 2017 et 2018.  Mais la surveillance se poursuit toujours avec la détection des cas et la collaboration des laboratoires pour confirmer assez tôt le diagnostic et mettre les malades sous traitement à temps.

C’est aussi le cas de la dracunculose, cette maladie causée par un ver parasite appelé communément ver de Guinée déjà éliminée au Bénin depuis 2009 mais dont une quinzaine de nouveaux cas suspects sont enregistrés à travers l’annuaire des statistiques sanitaires en 2021. En attendant de confirmer ces cas, il faut maintenir la veille. Et c’est la mission que s’est assignée la coalition des OSC membres de la couverture universelle en santé.  Un plaidoyer est initié à cet effet.

Emilie KPADONOU

About Author

sesame info

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *